Interview “Fatal Fan” – Olivier L

Qui es-tu ? Nom (ou pseudo sur les réseaux sociaux), âge, profession

Je m’appelle Olivier Lallouette, j’ai encore 49 ans jusqu’à la fin de l’année (NDLR : au moment de la publication il a tournée 50…), je suis administrateur système dans l’informatique, mon identifiant FB est Olivier Lallouette…

Comment et quand as-tu connu les Fatals Picards ?

Un copain avait toute la discographie en MP3 et on les écoutait en boucle (ou presque). C’était en 2004, environ… Puis, je les ai vu pour la 1ère fois sur scène en 2006, grâce à ce même pote qui m’avait presque ‘forcé’ à aller les voir à Saint-Jurs…

Qu’est-ce qui t’a fait accrocher ?

Tout d’abord, leur musique, leur ‘engagement’ (même si je sais qu’ils n’aiment pas le terme).. Après, leur énergie sur scène, leur disponibilité avec leur public.

Quelle est ton anecdote la plus galère autour d’un concert ?

Euh… Alès ? Petit orage l’année dernière… 15 à 20 minutes de concert, un petit peu court, comme même…

Quelle est ton anecdote la plus mémorable autour d’un concert ?

Oups… Compliqué de n’en choisir qu’une… Etre ‘invité’ à monter sur scène pour taper sur la grosse caisse lors de l’intro de ‘Bernard Lavilliers’, puis ‘surfer’ sur la vague du public ? Etre le terme ‘déclencheur’ du flashmob de ‘Punks au Liechtenstein’ grâce (ou à cause ?) de quelqu’un dont je tairai le nom ? Avoir son nom prononcé 3 fois par Paul à l’Olympia ? Etre reconnu à l’entrée d’une salle par des gens que je ne connaissais ni des lèvres, ni des dents ? Avoir ‘forcé’ ma boite à changer les dates d’un déplacement professionnel à la Martinique pour cause de concert des Fataux à l’Olympia ?
Comme dirait la dame de la pub du trèfle 4 parfums, je ne saurai laquelle choisir…

Si tu ne devais retenir qu’une seule chanson, quelle serait-elle ?

Sans hésitation (ou presque), ‘Canal Saint-Martin‘.

Allez, on sait bien que tu les aimes tous, mais c’est lequel ton préféré, et pourquoi ?

C’est TTTTTUUUUUUTTTTTT, bien évidemment….

En fait, si je DEVAIS n’en choisir qu’un, ce serait Laurent… Pour sa culture, sa disponibilité, ses capacités à :

– se mettre au niveau des gens avec qui il échange
– écrire des textes qui me font chialer (ou éclater de rire)
– écrire des musiques qui me font chialer (ou bouger mon cul plus que de raison)

Après, pour les deux dernières, l’écriture des uns et des autres se fait à 4 mains, donc…

Quelle citation d’un de nos 4 garçons te conviendrait le mieux ?

Comme eux, je ne me sens pas ‘engagé’, mais ‘concerné’ (enfin, en deux mots dans mon cas).

Pour conclure, es-tu un(e) fan relou(e) ?

Il faudrait déjà définir le terme de ‘fan relou’… Et donc en demander la définition à son inventeur (inventrice, plutôt… Je ne sais pas qui l’a sorti en premier, mais j’ai ma p’tit’ idée et c’est une dame, pour moi).
Après, déjà, le fait que je sois relou dans la vie (il suffit de demander à mes proches pour en avoir la confirmation, voire à quelques fans (suivez mon regard))…
Et que je sois toujours à demander des bisous, après les concerts que mon kazoo ne me quitte jamais, que je sois toujours à quémander quelque chose par messenger ou mail, que je boive trop (j’aurais p’t’êt’ dû la mettre en tête de liste, celle-là)…

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.